autres empereurs                                    accueil site                                  

   TIBÈRE

 

Biographie:

 (Tiberius Claudius Nero) 14-37

    Cet empereur est maltraité par les historiens. Il était le fils de Tiberius Claudius Nero et de Livie (elle devait épouser Auguste). Il épouse Vipsania Agrippina mais Auguste l'oblige à divorcer pour épouser sa fille Julie à la mort d'Agrippa. Pendant huit ans, il se consacra aux études. Tibère a dû adopter son beau-père. Il mourut en Campanie, assassiné par les gardes de Macren, préfet du prétoire.

Tibère ne voulait pas le pouvoir. A la mort d'Auguste, Tibère succède à son beau-père ;   il a 56 ans. Il poursuit son oeuvre (politique de paix) ;  il s'occupe des finances, de la justice et de l'administration des provinces.
    Il augmente le service civil et impose une discipline dans l'armée. Il s'en va et gouverne par l'intermédiaire de Séjan, son ministre,  mais celui-ci emprisonne et exécute les gens. Séjan échoue et est noyé. Le successeur de Tibère est Caligula.

autre page

Traduction:

1ère phrase:

Dixi et nunc et saepe alias
Patres Conscripti
bonum et salutarem principem
quem vos
tanta et tam libera potestate instruxistisque, 
servire debere
 senatui et universis civibus 
saepe et plerumque
 etiam singulis. 
J'ai dit maintenant et souvent en d'autres circonstances
  aux sénateurs
 qu'un bon et favorable prince
que, vous,
d'un si grand et aussi libre pouvoir, avez pourvu
devait être au service
 du sénat et des citoyens
souvent et la plupart du temps
 chacun en particulier.

2ème phrase:

Neque id dixisse me paenitent
 vos habui
et adhuc habeo
bonos et aequos et faventes dominos.
 Je ne me repends pas de l'avoir dit,
 j'ai trouvé en vous
et je trouve encore
des maîtres bons, justes et favorables.

3ème phrase:

Quin
etiam speciem libertatis quamdam induxit
conservatis senatui ac magistratibus
et majeste
pristina et potestate.
Bien plus,
il prit même une apparence de liberté
en ayant conservé au Sénat et aux magistrats
leur majesté
et leurs pouvoirs antérieurs.

4ème phrase:

Paulatim
principem exeruit
etsi diu
praestititque varium
tamen, saepius
commodiorem et ad proniorem
utilitates publicas.

Peu à peu,
il laissa apparaître le prince,
même si pendant longtemps
il se montra versatile,
pourtant, bien souvent
il était accommodant et enclin à prendre
des mesures d'utilité publique.

5ème phrase:

Ac primo
interveniebat
eatenus ne quid
perperam fieret.
Au début
il intervenait
 juste assez pour empêcher que
de mauvaises mesures ne fussent prises.

6ème phrase:

Itaque
rescidit
Constitutiones senatus quasdam.
C'est pourquoi
il détruisit
certains décrets du sénat.

Vocabulaire:

princeps, ipis, m : le prince

alius, a, ud : autre, un autre

senatus, us, m : le Sénat

publicus, a, u m: public

varius, a, um : varié

magistratus, us, m : magistrat

servio, is, ire + Datif : être au service de

nun c: maintenant

etiam : même

bonus, a, um: bon

Grammaire: LES PRONOMS ADJECTIFS:

1. Quis et ses composés

( quelqu'un, quelque chose / un certain, un )

M F N
quis quae quid
aliquis aliqua aliquid
quidam quaedam quiddam

Employés comme adjectifs, au nominatif-accusatif neutre singulier, ils ont les formes suivantes :

N/Acc neutre
quod aliquod quoddam

Quis se rencontre après si, nisi, ne, num et se traduit souvent par "on"

2. Quisquam

Quisquam, quaequam, quidquam s'emploient à la place de nemo ( personne) ou nihil (rien) après nec/neque.

3. Alter, alius

Alter, altera, alterum ( autre, un autre) s'emploie lorsqu'il est question de deux personnes ou de deux choses. Dans les autres cas, on emploie alius, alia, aliud.

4. Quicumque

Le relatif indéfini quicumque, quaecumque, quodcumque (qui que ce soit qui..., quel que..., quoi que....) s'emploie comme le relatif qui, quae, quod.

Exercices

Traduisez:

Quidam tuam epistulam mihi tradidit.

Aliquid dicere cupio.

Si quis me rogabit, adero.

Quodcumque facis, id bene facis.

Page créée en 2001.