autres empereurs  

   VITELLIUs               

 

I SA VIE PRIVEE

1)Sa jeunesse                                                                                   

VITELLIUS est né en 15 (an 768 de Rome), fils de Lucius Vitellius et de Sextillia.
Sa jeunesse se passa à Capri auprès de Tibère.
Vitellius passa sa jeunesse à Capri au milieu des mignons de l'empereur Tibère. Il a su plaire à Caligula par ses qualités de conducteur de char, Claude et Néron par ses qualités au jeu de dés.
 

2) Ses défauts/qualités

Pour les qualités, on cherche encore mais voici ses défauts : Vitellius était loin d'être ambitieux, il était plutôt paresseux et très attiré par la nourriture et la boisson. Suétone raconte les habitudes de l'empereur:

"Il prenait toujours trois repas, quelquefois quatre, car il distinguait le petit déjeuner, le déjeuner, le dîner, l'orgie, et son estomac suffisait sans peine à tous, grâce à son habitude de se faire vomir. Il s'invitait tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre, dans la même journée, et jamais ses hôtes ne dépensèrent moins de quatre cent mille sesterces pour un seul de ces festins. Le plus fameux de tous fut le banquet de bienvenue que son frère lui offrit : on y servit, dit-on, deux mille poissons des plus recherchés et sept mille oiseaux. Lui-même surpassa encore cette somptuosité en inaugurant un plat qu'il se plaisait à nommer, à cause de ses dimensions extraordinaires, "le bouclier de Minerve protectrice de la ville." Il fit mêler dans ce plat des foies de scares, des cervelles de faisans et de paons, des langues de flamants, des laitances de murènes, que ses capitaines de navire et ses trirèmes étaient allés lui chercher jusque dans le pays des Parthes et jusqu'au détroit de Gadès. Non seulement sa gloutonnerie était sans bornes, mais elle ne connaissait point d'heure ni de répugnance, car même durant un sacrifice ou en voyage, il ne put jamais se retenir de manger aussitôt, sur place, devant l'autel, les entrailles et les pains de froment, qu'il arrachait presque du feu, et dans les cabarets, le long de la route, les mets encore fumants ou les restes de la veille et les victuailles déjà entamées."

Suétone, Vitellius, XIII

3)son parcours

Il fut nommé proconsul en Afrique et y resta deux ans. Après la chute de Néron, il fut envoyé par Galba en qualité de légat de la Germanie inférieure et prit le commandement des légions de Germanie. A la mort de celui-ci, assassiné par Othon, Vitellius  fut proclamé empereur le 2 janvier 69 par les armées de Germanie, puis reconnu par celles de la Germanie supérieure, de la Belgique, de la Lyonnaise, de la Rhétie et de la Bretagne. Pendant ce temps Othon fut proclamé empereur par les troupes prétoriennes (troupes de protection de l'empereur) à Rome. Le 19 avril 69, le Sénat romain entérine la nomination de Vitellius comme empereur. L'armée de Vitellius se livre sur son chemin au pillage et au massacre, Othon se donna la mort.  Vitellius poursuit sa route et s'installe en juin à Rome qui ne lui est pas favorable.Il ne règna que 8 mois. 

     Le nouvel empereur fait lui aussi preuve d'une grande cruauté et devient rapidement impopulaire. Le premier juillet, les troupes d'Égypte proclament Vespasien empereur. En apprenant la nouvelle les légions de Mésie, de Pannonie, et de Dalmatie se révoltent aussi et prêtent serment à Vespasien. À Rome les premiers troubles commencent, Vitellius pour étouffer la révolte fait alors tuer, en incendiant le Capitole, Flavius Sabinus, le préfet de la ville et frère de Vespasien. Antonius Primus qui commande les légions du Danube envahit l'Italie du nord et bat l'armée de Vitellius à Crémone à la fin du mois d'octobre 69. Il prend ensuite la direction de Rome. Les uns après les autres les alliés de Vitellius se rallient à Vespasien. Vitellius tente tout pour négocier une paix, sans succès. Alors que les premiers éléments de l'armée de Primus pénètrent dans Rome, il tente de s'enfuir, et se cache dans la loge du portier de son palais. Capturé par les hommmes de Primus il est reconnu et lapidé par la foule romaine, son corps est traîné par un croc et jeté dans le Tibre. Il meurt à 54 ans.        

http://www.encyclopedie-enligne.com/v/vi/vitellius.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitellius

 

II TRADUCTION JUXTALINEAIRE

 

Curam quoque

imperii sustinuit,

absente

eo expeditione Britannica :

 vir innocens et industrius. . .

Idem miri in

 adulando genii

, prius C. Caesarem

adorare ut deum instituit,

 cum reversus ex Syria

non aliter

adire ausus esset

quam capite velato

 circumvertensque se,

deinde procumbens

Il assura du 

pouvoir l’intérim

 pendant 

l’expédition de Claude en Bretagne :

c’était un homme honnête et actif.

Il possédait aussi

un étonnant talent dans l’adulation :

C. César Caligula  fut le premier 

à faire entrer dans l’usage d’adorer

 comme un dieu, lorsqu’à son retour de Syrie

 il ne se permit

de l’aborder

que la tête couverte

 et à reculons,

puis en se prosternant.

 

Suétone, Vitellius, 2.

 

 

III POINT DE GRAMMAIRE

 

1)Le gérondif

 

-A l'infinitif, un verbe, comme un nom, peut-être sujet (nominatif) ou COD (accusatif).

 

exemple: Ridere jucundum est. Cupio ridere

                 Rire est agréable. Je désire rire.

 

 

- Formé à l'aide du suffixe -nd- sur le radical du présent, le gérondif complète la déclinaison du verbe employé comme un nom  à l'accusatif  avec préposition, au génitif, au datif (très rare) et à l'ablatif.

 

ex:   

Acc     ad ridendum                             pour rire

               paratus ad ridendum        prêt à rire   

 

G              ridendi cupidus                    désireux de rire

 

D/Abl  ridendo discimus            nous apprenons en riant 

 

 

2) L'adjectif verbal       

 

-Formé avec le suffixe -nd-, l'adjectif verbal se décline sur le modèle bonus, a, um .

 

ex:  ama-ndus, a, um               dele-ndus, a, um                   lege-ndus, a, um              capie-ndus, a, um

        audie-ndus, a, um   

 

-En fonction d'attribut du sujet (nominatif) ou du COD (accusatif), il exprime l'obligation ; un complément au datif indique à qui incombe l'obligation. 

 

ex: Hic liber legendus est.                      Ce livre doit être lu, il faut lire ce livre.

        Mihi hic liber legendus est.            J'ai à lire ce livre, je dois lire ce livre. 

       Tibi librum legendum dabo.        Je te donnerai un livre à lire.

 

 

-A ces cas, employé seul au neutre singulier, il forme une locution impersonnelle.

 

ex: Legendum est               Il faut lire.

 

 

 

-En fonction d'épithète, au cas du gérondif, il forme avec un nom un groupe nominal qui équivaut à un gérondif accompagné d'un COD.

 

ex: Ad libros legendos (=ad libros legendum)            Pour lire des livres.

        Librorum legendorum cupidus.               Désireux de lire des livres.

        Libris legendis discimus.              Nous apprenons en lisant des livres.

 

 

EXERCICE: 

Trouver l'adjectif verbal des verbes suivants et les traduire

amo: amandus, a, um              aimer : aimant     

 

 capio, is, ere ; coeo, is, ire ;  ago, is, ere ; efficio, is, ere ;  damno, as, are ;  habeo, es, ere ;  laboro, as, are narro, as, are ; mitto, is, ere       

                                             

 

Glaçon Céline

Van de voorde Constance                 3°B 

                                                        2004-2005