autres écritures 

La Rustica

 


En Occident.

C'est dit-on aux navigateurs phéniciens qui introduisirent leur alphabet en Grèce, qui l'a peu à peu adapté à sa langue locale. Ultérieurement, en Grèce, apparaît le système boustrophédon (lecture qui se poursuit d'une ligne à l'autre, de gauche à droite et de droite à gauche, comme la marche des bœufs). C'est vers le IIe siècle avant J.-C. qu’entre en usage, avec l'écriture latine, la lecture de gauche à droite. Le caractère latin est donc le fruit de toutes les expériences précédentes. 


     Il atteint, sous Auguste, une forme assez définie et satisfaisante. L'inscription de la colonne Trajane, datant de 114 après J.-C., témoigne d'un raffinement dans la gravure des lettres, avec des traits plus ou moins larges, affinés à l'extrémité, élégance qui déterminera les normes de notre alphabet. C'est à cette époque que les Romains créent la Capitalis quadrata, dans laquelle se reconnaît la trace de l'instrument utilisé pour écrire, notamment la plume d'oie sur parchemin ou papyrus. Aux vingt trois lettres de l'alphabet latin, le Moyen Âge chrétien ajoutera la distinction définitive entre le i et le j et entre le u et le v. " Les copistes les simplifient avec la " rustica " et l'" onciale romaine " Parallèlement apparaît l'écriture cursive tracée sur papyrus.  Issue de l'onciale romaine et de la minuscule cursive, se forme progressivement la "demi-onciale".  Onciale et demi-onciale appartiennent à l'écriture liturgique, religieuse. Avec la dissolution de l'Empire romain, les graphies tendent à se diversifier, l'évolution de l'écriture restant liée à l'adoption de nouveaux supports et instruments. En 789, Charlemagne, qui se pose comme l'illustre héritier des empereurs romains, décide de faire réécrire toute la littérature de son temps.  C'est ainsi que naît l'écriture carolingienne ou " caroline ", suivie d'une minuscule " de transition ", du gothique cursif et de la minuscule humaniste 

 

Rustica du Ier siècle

(Corps d'écriture: 6 becs de plume - angle 70 °)

 

 

Rustica du Vème siècle

(Corps d'écriture: 6 1/2 à 7 becs de plume - angle 70 °)

 

Alphabets issus du livre: Calligraphie (1993), par Claude Mediavilla

 

 

 

 

 

Auteurs :

Vincent Noël, Florent Gambier, Guillaume Lejeune, Romain Briois

 

Sources :

 http://carolingua.free.fr/rustica.htm

 http://carolingua.free.fr/fondamentale.htm

 http://carolingua.free.fr/Alphabetsindex.htm

 http://www3.sympatico.ca/champagne.stephane/textura.htm

 http://carolingua.free.fr/rustica.htm

 http://www2.ac-lille.fr/arts-appliques/imartbor/artbo9/art_908.htm http://www.maxwell.syr.edu/maxpages/classes/his211/LectureTwo/carolingemp.htm

http://his.nicolas.free.fr