accueil religion romaine

LES FETES ROMAINES 

 

 Les fêtes religieuses.

A chaque étape de la vie de la cité correspondait une fête.
Les Romains célébraient une fête presque un jour sur deux : les fêtes donnaient lieu soit à des cérémonies avec sacrifices, soit à des rites souvent étranges et obscurs, soit à des jeux.

A Rome on dénombrait seulement 55 jours ouvrables ! c'est dire combien les occasions de se réjouir en célébrant les dieux y étaient nombreuses.

 Les fêtes, manifestations vivantes de la religion, sont inscrites dans le calendrier. Les fêtes sont, pour la plupart, fixes: STATIVAE, le reste est mobile: INDICTIVAE.

 A l'origine les fêtes religieuses romaines étaient peu nombreuses. Les plus anciennes survécurent jusqu'à la fin de l'empire païen. De nouvelles fêtes furent instituées pour marquer la naturalisation de nouveaux dieux si bien que le nombre de jours de travail était inférieur au nombre de jours de fêtes. Parmi les fêtes religieuses les plus importantes, on peut noter les Saturnales, les Lupercales, Les Equirria et jeux séculaires.
 

 Différentes cérémonies.

Calendrier des fêtes de juillet à janvier

 

19-21 juillet :

Lucaria

Fête des bois (du défrichement)

23 juillet :

Neptunalia

Fête des eaux courantes (de l'irrigation).

25 juillet :

Furrinalia

Fête des eaux souterraines (des puits)

17 août :

Portunalia

Fête des eaux navigables et des portes (navigation fluviale)

19 août :

Vinalia Rustica

Fete du vin (protection de l'orage)

21 août :

Consualia

fête du blé engrangé

23 août :

Volcanalia

fête du feu (incendie et débroussaillage)

25 août :

Opiconsivia

Fête de l'abondance alimentaire

27 août :

Volturnalia

Fête du vent (pour apaiser le vent du sud-est)

1er octobre

Tigillum Sororium

Fête de la purifcation des soldats (fin de la saison guerrière).

11 octobre

Meditrinalia

Fête du vin (traitement)

13 octobre

Fontinalia

Fête des sources (remontée des niveaux)

15 octobre

Equus October

Fête du dieu Mars (rituel guerrier)

19 octobre

Armilustrium

Fête de purification des armes.

En septembre et novembre, mois sans fête, se déroulaient de grands jeux consacrés à Jupiter.

11 décembre

Agonalia

Fête du soleil (pour supplier le soleil de devenir plus puissant).

15 décembre

Consualia

Fête des grains en réserve

19 décembre

Opalia

Fête des grains en réserve

17 décembre

Saturnalia

Les saturnales (grandes réjouissances d'hiver, fête du renversement de l'année).

21 décembre

Divalia ou Angeronalia

Fête du jour le plus court

23 décembre

Larentalia

Fête d'Acca Larentia

9 janvier

Agonalia

Fête de début d'année

... et l'autre moitié de l'année contenait autant de fêtes, parmi lesquelles les trois suivantes ne manquaient pas de pittoresque.

15 février

Lupercalia

Les Lupercales, fête de purification et de fécondation

17 février

Quirinalia ou Stultorum Feriae

Fête de Quirinus ou fête des fous

9-11-13 mai

Lemuria

Expulsion des revenants

Lemuria - Le nom de la fête vient de lemures, qui signifie revenants. Les rites de Lemuria sont décrits par Ovide.

Le déroulement des cérémonies

Ils attachent une grande importance à l’observation rigoureuse des rites : une omission, une négligeance, oblige à recommencer toute une cérémonie.

Prières, vœux et sacrifices sont des pratiques ordinaires des fidèles.

Le culte d’un dieu se célèbre devant son temple, autour d’un autel ou en plein air.

Prières et vœux

Lors de cérémonies, le fidèle répète à voix haute des formules dictées par les prêtres (pour éviter toute erreur). La cérémonie se termine par l’ « adoratio »(baiser) ou par un « supplicatio » (prosternation).    Enfin le fidèle promet de bâtir un temple, faire des sacrifices,…(c’est le « vota facere »).

Sacrifices

Le sacrifice suit les prières et les vœux. Celui qui fait le sacrifice doit revêtir une robe blanche. Les animaux à immoler doivent être sans tâches. Ils sont ornés de bandelettes et leurs cornes sont dorées.

Avant le sacrifice, l’animal doit porter en gâteau sur sa tête et est arrosé d’un vin, d’abord goûté par les prêtres.

 Puis la bête est immolée par le victimaire d’un coup de hache ou de couteau.

Les jeux publics

Les jeux sont des prestations spectaculaires dédiées à un dieu qui précède le sacrifice.                                                                      Sous la république, une soixantaine de jours sont consacrés aux jeux célébrés à date fixe et souvent lors de fêtes religieuses. Les jeux peuvent être organisés par l’Etat ou par des particuliers surveillés par l’Etat.

Pratiques exceptionnelles

Ce sont des festins offerts à la statue d’un dieu, surtout celle de Jupiter, Junon et Minerve.

Les banquets

Les Romains qui le peuvent organisent des repas et lors de banquets, et font servir une abondance de plats et de boissons qui nous semblent aujourd'hui extravagante.

En principe donc un festin, un banquet comportent la même composition qu'un repas ordinaire: hors-d’œuvre ou entrée (gustatio), prima mensa, qui peut alors comporter plusieurs services , et secundæ mensæ. Et si les plats sont nombreux, on s'ingénie surtout à provoquer la surprise (Horace, Satires) : le spectacle constitué par l'apparence du plat est une première jouissance ; il faut donc présenter les mets avec art et les plats doivent être excellents et raffinés.

 

 

 

MARTEL Mathilde, 4eB en 2003